0produit(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Définition et principes de l’orthomoléculaire

« LA NUTRITION ORTHOMOLECULAIRE » (2) ( Linus PAULING 1968 ).
Une science qui prend en compte, prioritairement,  l’apport à l’organisme de molécules qu’il reconnaît naturellement.

Ainsi est né son prolongement naturel, « la  Micronutrition  Orthomoléculaire » ( 1 & 2 )

La Nutrition Orthomoléculaire et son prolongement, la micro nutrition, sont des concepts scientifiques de haut niveau, aboutissements des études spécifiques menées depuis un demi-siècle par les spécialistes de la nutrition.
Elle intervient en appoint éventuel, d’une alimentation équilibrée, adossée à une bonne hygiène de vie, toutes conditions essentielles requises pour une bonne santé, par supplémentation quotidienne et/ou ponctuelle en micronutriments, le plus possible, d’origine naturelle.
Bien dirigée par un professionnel averti, elle peut souvent constituer une aide significative dans la prévention des déséquilibres divers, que peuvent engendrer nos modes de vie modernes. Des déséquilibres et disfonctionnements récurrents, non décelés ou ignorés, qui peuvent parfois aboutir à des pathologies, et accélérer le vieillissement de l’organisme en général. Aussi, une nutrition équilibrée, suffisante et de qualité, peut concourir à la réduction de nos « maux modernes » en accompagnant efficacement les médecines traditionnelles et alternatives.

Il est en effet important de comprendre, aujourd’hui  plus que jamais, l’importance de la nutrition en général, son rôle essentiel et primordial sur la santé de l’homme,telle qu’énoncée, il y a déjà 2 500 ans …  «.. Ton aliment est ton médicament » Hippocrate  460 av J.c.

Toutefois cette théorie, ne garantissait pas forcément à l’organisme tous les apports nécessaires, si l’on considérait seulement les quantités de nutriments ou de micronutriments ingérées, à partir des Apports Journaliers Recommandés ( AJR ) ou (AQR), devenus récemment les « VNR », ou Valeurs Nutritionnelles de Références. 

Il était nécessaire de s’assurer que  les éléments ingérés soient effectivement absorbés un maximum par les cellules de l’organisme.
En effet, ne jamais perdre de vue que nous nourrissons nos cellules…
De là, les chercheurs ont défini  la notion  « des transporteurs » notamment reconnus comme fondamentaux, pour la pénétration cellulaire des minéraux (Exemple : Calcium, Magnésium, Potassium etc.. ) véritables carburants de l’énergie cellulaire.

Lors d’un repas, nous absorbons des dizaines d’éléments simultanément, et non un à un. Or, en complémentation alimentaire il faut s’efforcer de respecter ce principe. Ainsi , au niveau des éléments absorbés, qui ont d’autre part tous une énergie propre, et il se produit naturellement un phénomène, qui est la conjugaison de ces énergies, appelé « synergie »(3)  ( ou plus simplement  « un ensemble d’énergies »)    
La Micronutrition Orthomoléculaire prend donc en compte cette particularité essentielle, justifiée par des compléments à formules complexes ,qui conjuguent plusieurs principes actifs , pour engendrer ce phénomène synergétique, et cela dans le but fondamental de pallier des déséquilibres divers, nés de nos modes de vie contemporains, et de l’action néfaste de multiples facteurs environnementaux, comme les polluants.

Quelques définitions et/ou précisions

- (1) Micronutrition  / Nutriments concentrés sous formes de gélules, comprimés, pilules etc..( appelée , forme galénique ) qui ne peuvent, en aucune manière, suffirent  pour  une nutrition normale, d’où leur appellation sous le terme général  de « Compléments Alimentaires »que l’on doit donc associer àune alimentation variée et équilibrée , et à une bonne hygiène de vie.
- (2) Orthomoléculaire  /du Grec « Orthos » =  Droit , juste ,correct,  ( la molécule appropriée)

- (3) Chélates (se dit « Kélate » du grec  « khêlê =  pince) >/Principe biochimique de liaison de l’atome d’un minéral  à un élément  organique (Acide Aminé - exemple : Zinc bisglycinate  ) pour le transport du minéral dans l’organisme, sous sa forme organique, naturellement reconnue par la cellule, et très bien absorbé sans effet secondaire notoire, donc d'une très bonne biodisponibilité.
- (4) Synergie/du Grec « Sinergos »  œuvre  tous ensemble